Le TDA/H de l’adulte et le Neurologue.

 

Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité.

Un trouble comportemental /dysexécutif ?
Philippe Neuschwander
(ANLLF – Lyon)

Introduction :

La reconnaissance du TDA/H chez l’adulte doit elle devenir un objectif en neurologie ? Longtemps critiquée (Shaffer, 1994) celle ci semble légitime (Spencer, 1998) au regard des difficultés que rencontrent la plupart de ces adultes dans les différents domaines de leur vie. Ceci est d’autant plus vrai, que les recherches paracliniques (neuropsycholologie, neuroimagerie, génétique) sont venues enrichir une démarche diagnostique jusqu’alors exclusivement clinique, permettant ainsi de mettre à jour les mécanismes cognitifs : attentionnels, dysexécutifs, et motivationnels qui semblent expliquer ce tableau et sa persistance chez l’adulte.